Le lissage des cheveux crépus

par Lau Zed  -  19 Mars 2017, 23:30  -  #2-Cheveux

Bonsoir à tous,

Je crois bien que je deviens de plus en plus rare sur le blog, pas parce que j'ai moins de choses à dire, ou à montrer, mais parce que j'ai 10 000 choses à faire la semaine, et le week-end je me repose.

Mais je ne vous oublie pas, et encore moins les articles promis.

Aujourd'hui je vous parle d'un sujet très important pour moi.

D'ailleurs avant de rentrer dans le vif du sujet, je précise bien haut et fort, qu'il s'agit de mon avis, mon opinion, mon impression par rapport au lissage des cheveux crépus.

Depuis mon retour aux cheveux naturels, en avril 2005, je peux dire que j'ai mis du temps avant de ressentir l'envie de lisser mes cheveux.

J'ai eu une grosse phase en 2009, puis petite phase en 2010 et enfin une seule fois en 2016.

En 2009, j'y avais pris goût, mais je ne laissais pas la tête entière lissée, je faisais des tresses sur le devant et lissage libre à l'arrière.

En 2010 puis 2016, lissage libre sur toute la tête.

Le lissage de mes cheveux me permet de voir la longueur réelle de ma chevelure, sans shrinkage donc.

Je reçois aussi beaucoup plus de compliments à propos de mes cheveux quand ils sont lissés.

Le lissage me permet de changer radicalement de style de coiffure, pour un temps assez court.

 

 

Mais pour être honnête avec vous, je n'apprécie pas plus que ça le lissage de mes cheveux.

Pourquoi ?

Pour des raisons pratiques pour commencer.

Je passe un temps monstrueux dans le salon de coiffure pour réaliser le lissage, entre le shampoing, le démêlage, le brushing et enfin le lissage, je peux y passer plus d'une demie-journée.

Je déteste ça.

Ensuite sur la non formation des coiffeurs en général en ce qui concerne les cheveux naturels, je souffre beaucoup pendant la phase de démêlage, quelque soit le salon concerné.

Tout ce temps et cette souffrance, pour un résultat assez limité dans le temps, une semaine, deux grand maximum.

En sachant qu'au bout de 24h, les cheveux ne sont déjà plus comme à la sortie du salon de coiffure.

Je ne sais plus soigner des cheveux sans eau, ou produit contenant de l'eau, ça a été un calvaire pour moi lors de mon lissage de 2016.

Je me trouve beaucoup beaucoup beaucoup mieux avec ma touffe de cheveux au naturel, je pourrais peut être faire une exception pour le blow-out (sécher les cheveux au sèche cheveux et les étirer légèrement), mais le temps que ça prendrait me dissuade.

Mais plus que tout ce qui m'énerve, et me désole aussi, c'est la préférence des gens, toute origine confondue, pour le long et lisse.

Je ne dis pas qu'il ne faut pas aimer les cheveux lisses et longs, mais je ne classe pas une texture de cheveux au dessus d'une autre.

Je m'aime autant, sinon plus avec mon afro qu'avec les cheveux lisses.

Et surtout, je ne pourrais pas faire le chemin en sens inverse, c'est à dire avoir 90% du temps les cheveux lisses et de temps en temps les cheveux crépus, volumineux et plus courts.

Cela ne fait plus partie de ma philosophie depuis 12 ans déjà.

J'ai appris à aimer d'un amour inconditionnel, ma propre texture de cheveux, sans pression mécanique, thermique ou chimique.

D'ailleurs, j'utilise le gel avec parcimonie sur mes cheveux, car aimer ses cheveux crépus, signifie aussi, ne pas être sans cesse à la recherche de cheveux ultra plaqués, comme font certaines filles au naturel.

Et le dernier argument que j'ai en ce qui concerne le fait de lisser de façon rare mes cheveux, est l'action du lissage sur mes cheveux.

Le premier jour, allez je dirais même, les 3 ou 4 jours après le lissage, mes cheveux paraissent beaux et en bonne santé. La suite est beaucoup moins réjouissante.

Mes cheveux détestent le lissage, ils tombent énormément par la suite, mes longueurs sont dans un état catastrophique après le lissage. Mes cheveux changent même de texture, sont plus secs et rêches, et font plus de noeuds.

 

 

Certaines personnes arrivent à éviter ces effets secondaires du lissage, car elles préparent leurs cheveux avant un lissage, et savent comment atténuer les éventuels dégâts après coup.

Moi je ne cherche même pas à savoir, car le lissage fréquent ne m'intéresse pas.

Comme je l'ai dit plus haut, je tenterai plus tard, dans quelques années de réaliser de temps en temps des blow-out, mais le plus rarement possible des lissages.

Ceux qui souhaitent voir du lisse et long, ont l'embarras du choix dans la vie quotidienne.

Moi je tiens à mes cheveux, en bonne santé, avec du volume, courts ou longs naturellement.

Voilà c'était mon avis sur le lissage, si d'autres idées me viennent par la suite à ce sujet, je viendrai éditer cet article.

Je vous laisse avec quelques photos de mes lissages, en 2009, 2010 et 2016.

A très vite, et laissez moi vos réactions en commentaire, plein de bisous.

 

 

En 2009

En 2009

2009

2009

En 2009

En 2009

2009

2009

2009, shrinkage post lissage

2009, shrinkage post lissage

2009

2009

En 2010

En 2010

En 2010, shrinkage post lissage

En 2010, shrinkage post lissage

En 2016

En 2016

2016, Shrinkage post lissage, c'est cet effet qu'un blow-out pourrait donner

2016, Shrinkage post lissage, c'est cet effet qu'un blow-out pourrait donner

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :