Sport en Salle : Semaine 48 à 51 et En combien de temps stabiliser une perte de poids ?

par Lau Zed  -  23 Février 2019, 19:28  -  #5-Bien-etre, #sport, #sport en salle, #sportensalle, #sportgrandetaille, #sportpourronde

Semaine 48

Semaine 48

Semaine 48

Semaine 48

Semaine 48

Semaine 48

Semaine 48

Semaine 48

Semaine 48

Semaine 48

Vous sentez arriver la dernière ligne droite de cette première année, de reprise de sport en salle ?

Moi oui et je suis toute excitée.

Déjà 11 mois de bouclés, qui sont passés vraiment très très vite.

 

Je vous présente mes résultats semaine après semaine, et dans une seconde partie, je vous explique comment savoir si votre perte de poids est efficace ou non.

 

 

 

 

Semaine 48 : du dimanche 27 janvier au samedi 2 février

Résultats :

Taille : - 0,5 cm (total - 14,5 cm)

 

 

 

Semaine 49 : du dimanche 3 février au samedi 9 février

Résultats :

Poids : - 1 kg (total depuis reprise sport 20 kg, total depuis mai 2017 26 kg)

Bras : - 1 cm (total - 7 cm)

Taille poitrine : - 3 cm (total - 20 cm)

Taille soutien-gorge : - 0,5 cm (total - 17 cm)

Genoux : - 0,5 cm (total - 11 cm)

 

 

 

Semaine 50 : du dimanche 10 février au samedi 16 février

Résultats :

Mollets : - 0,5 cm (total - 4,5 cm)

 

 

 

Semaine 51 : du dimanche 17 février au samedi 23 février

Résultats :

Poids : - 1 kg (total depuis reprise sport 21 kg, total depuis mai 2017 27 kg)

Taille : - 1,5 cm (total - 16 cm)

 

 

 

En combien de temps stabiliser                            une perte de poids ?

 

 

 

Cette fin de mois de janvier et quasi tout le mois de février, je courrais après un objectif bien précis.

Atteindre les 20 kilos de perdus depuis la reprise du sport en salle (10 toute seule et 10 avec l'aide de mon coach).

C'était un objectif très symbolique pour moi.

En tenant compte du poids perdu avant la reprise du sport (6 kilos), j'ai même dépassé les 25 kilos de perdus.

Tout cela sans régime bien entendu.

 

 

Mais vous savez, quand vous galérez à perdre du poids, avec ou sans régime, avec ou sans sport, le plus dur est la stabilisation.

 

Vous vous direz, n'importe quoi, si on arrive à perdre du poids, la stabilisation doit être plus facile, et ben non !!!

 

 

Réussir sa perte de poids, c'est éviter de regrossir, de faire le yo yo, sinon tous les efforts n'auront servis à rien.

 

 

Chacune de mes tentatives de perte de poids par le passé se sont soldées par des échecs lors de la stabilisation.

 

En 2007, c'était la première fois que j'essayais vraiment de perdre du poids (j'avais tenté par le passé, mais pas aussi sérieusement), j'ai essayé le régime weight-watchers, j'essayais de courir et marcher dans un parc à côté de mon domicile.

J'avais perdu 10 kilos à peu près, entre janvier et juin 2007.

Je me suis mariée (je ne le suis plus, pour les curieux), j'ai fais mon voyage de noce en Guadeloupe et en Martinique et j'ai commencé à prendre du poids.

Puis les soucis du quotidien, les tentatives de FIV et compagnie m'ont fait reprendre mes 10 kilos de perdus, avec un joli bonus de 26 kilos, soit 36 kilos pris pour 10 de perdus.

Alors oui dans tous ces kilos, il y a mes soucis de procréation, les traitements contre l'endométriose, des soucis divers et variés, mais également un apport calorique trop important par rapport à mes dépenses physiques.

 

 

 

J'ai retenté en 2012 de reperdre du poids, sans régime, juste en faisant de la zumba et en mangeant moins.

J'étais repassée de 126 kilos à 98 kilos.

Le problème est que j'avais juste augmenté mes dépenses physiques, diminué la quantité de mes repas, mais je n'avais pas revu complètement ma façon de manger.

Ce qui fait qu'en arrêtant la Zumba, et en faisant une activité physique différente, puis plus rien après une énième opération à cause de l'endométriose, ma façon de manger ne m'a pas aidée.

Je suis revenue très vite dans un apport calorique supérieur à mes dépenses physiques.

 

 

 

Pour cette troisième grande tentative de perte de poids, j'ai essayé de faire les choses du mieux possible.

Essayé d'identifier quelles étaient mes erreurs lors des deux premières tentatives.

 

 

C'est tout couillon à vrai dire, les deux fois :

 

- faire du sport, donc augmenter mes dépenses physiques (courir, marcher, faire un sport très cardio (ZUMBA) puis arrêter

- diminuer mes apports caloriques (weight-watchers ou simple diminution des repas), puis reprendre la même alimentation trop calorique par la suite

 

 

 

Il est évident que mes nouvelles résolution sont :

 

- avoir une activité physique, quelle quelle soit (sport en salle ou ailleurs) toute ma vie

- manger de façon équilibrée 80 % du temps et me faire plaisir 20 % du temps, c'est la clef de l'équilibre alimentaire

 

 

 

Je me suis quand même posé la question de savoir au bout de combien de temps je saurais que j'ai réussi ma perte de poids.

 

 

En sachant que la première fois j'ai tenu 6 mois, la seconde 1,5 ans.

 

En cherchant sur Internet, j'ai trouvé trois réponses :

 

- on sait que la perte de poids est efficace au bout de 3 ans

- il faut compter 5 ans pour mesurer l'efficacité de sa perte de poids

- il faut compter autant d'années de perte de poids que de stabilisation

 

 

Toutes ces réponses sont différentes, mais elles ont un point commun, la longue durée.

 

Dans la vie quotidienne, nous sommes trop impatients (moi la première), nous voulons tout tout de suite, et la société nous encourage à cela.

 

Pourtant, la sagesse et la patience vont ensemble.

 

 

Vous remarquerez que plus vite on perd du poids, et plus vite on le reprend.

En fait c'est assez logique, le fait de perdre vite du poids signifie qu'on est dans une démarche de restriction trop importante, on ne peut pas rester dans cette démarche à vie, et donc on reprend les habitudes qu'on avait par le passé très rapidement.

 

En clair, on fait un régime, on s'affame (un peu comme sur koh lanta), ensuite on arrête le régime (quand les aventuriers reviennent à la vraie vie), et on remange comme avant puisque dans l'imaginaire collectif, faire régime c'est sur un temps donné, ensuite vive la vraie vie, et ben forcement on reprend le poids perdu.

 

 

 

Alors que la voie de la sagesse serait plutôt de perdre du poids lentement (pas trop quand même, on n'a qu'une seule vie hein), donc restriction modérée des calories, donc on peut faire durer cette phase assez longtemps, puisqu'on ne s'affame pas. En tenant compte des 20 % de repas plaisir (CHEAT MEAL), on ne reprend pas de mauvaise habitude (normalement hein, si on se fait inviter tous les 4 jours, ça devient très difficile).

 

 

La seconde méthode, avec déficit calorique modéré et perte de poids lente, est celle que je suis depuis mai 2017, on approche des 2 ans et pour le moment je continue à perdre du poids.

 

On peut donc penser que cette méthode fonctionne.

 

Mais en tenant compte des trois réponses trouvées sur la stabilisation, je sais que je suis loin des 3 ans (il me reste encore une année), loin des 5 ans (il me reste encore trois années), et loin des 50 50 (il faudrait que je tienne encore deux ans).

 

 

Si je comprends bien, il faut au minimum encore une année et au maximum trois années avant que je sache si j'ai réussi ou pas ma perte de poids.

 

 

 

Ce temps vous paraît long ?

 

Ce n'est pas mon cas.

 

Quand je regarde ou j'étais il y a un an, et encore plus loin il y a deux ans, que je vois comment le temps s'est écoulé rapidement, je me dis qu'il passera tout aussi vite.

 

Et comme je veux réussir ma démarche, j'exploite ce temps restant en faisant les choses correctement.

En sachant que ce que je fais actuellement, est une démarche qui me suivra à vie.

 

Manger sainement et de façon équilibrée, avoir une bonne dépense physique.

 

Mais il ne faut pas oublier que ce temps doit également servir à se réconcilier avec son corps.

Apprendre à l'aimer, le chouchouter, lui donner tout ce dont il a besoin pour évoluer correctement.

 

Et ne pensez pas que cette démarche concerne uniquement les personnes ayant été en surpoids.

La prise de poids avec l'âge est l'affaire de tous, même des minces ou des sportifs !!!

 

 

Semaine 49

Semaine 49

Semaine 49

Semaine 49

Semaine 49

Semaine 49

Semaine 49

Semaine 49

Semaine 49

Semaine 49

Semaine 50

Semaine 50

Semaine 50

Semaine 50

Semaine 50

Semaine 50

Semaine 50

Semaine 50

Semaine 50

Semaine 50

Semaine 51

Semaine 51

Semaine 51

Semaine 51

Semaine 51

Semaine 51

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :