Article du journal SUD-OUEST, "Les "Nappy" : "libres" jusqu'aux bout des cheveux afro"

par Lau Zed  -  29 Octobre 2017, 11:34  -  #11-Identité Noire, #2-Cheveux

Bonjour à tous,

 

Il y a tellement de sujets que je dois aborder avec vous dans cette catégorie Identité Noire, mais je ne trouve pas assez de temps pour me plonger correctement dedans.

Il faut dire que la plupart des articles du blog parlent de cheveux, d'essais de produits ou de coiffure, ou encore de maquillage ou de tenues.

Ces articles ne me prennent pas beaucoup de temps à rédiger, car je vais à l'essentiel.

Non pas que ces articles soient inutiles, non, car il y a à peine quelques années en arrière, on ne trouvait presque rien concernant les cheveux crépus, le maquillage pour les peaux noires ou encore des idées de tenue grande-taille.

Mais en ce qui concerne cette catégorie 11, cela touche à quelque chose de beaucoup plus important à mes yeux, il faut donc y passer beaucoup plus de temps, temps auprès duquel je courre.

 

 

 

Me revoilà aujourd'hui suite à quelque chose qui m'a fait plaisir, mais qui a révélé des choses moins intéressantes.

De quoi s'agit-il ?

Tout simplement d'un article publié par le journal principal de ma région de résidence depuis déjà 17 ans, SUD-OUEST.

Je suis abonnée aux newsletters de ce journal car il est important de se tenir informé de ce qui se passe autour de soi, je ne lis pas que ce journal bien sûr, car j'aime bien avoir des sources différentes en ce qui concerne les informations.

Je reçois les newsletters de SUD-OUEST par mail, mais je les suis aussi sur Instagram et Facebook.

C'est grâce à ce dernier d'ailleurs, qu'hier, j'ai eu la belle surprise de voir passer un article concernant les femmes noires, je crois bien que c'est la première fois que cela arrive.

L'article en question :

http://www.sudouest.fr/2017/10/28/les-nappy-libres-jusqu-aux-bout-des-cheveux-afro-3901835-4608.php

 

 

 

Le titre de l'article m'a touché, car l'auteur a compris d'emblée que le fait de revenir au naturel pour une femme noire est une délivrance.

 

Puis la photo illustrant l'article, une vraie femme noire, magnifique avec ses cheveux naturels.

 

Dans l'article tout est dit, définition du big chop, explication rapide concernant l'affranchissement par rapport aux codes occidentaux en ce qui concerne les cheveux.

L'historique du mouvement Nappy, sans trop rentrer dans les détails, mais qui me semble bien tout de même, l'origine du besoin de retrouver ses cheveux naturels.

Les références à Juliette SMERALDA, dont je vous ai parlé dans l'article PEAU NOIRE, CHEVEU CREPU.

Les réactions de l'entourage face aux cheveux crépus naturels, la dernière polémique en date avec la photo tronquée de Solange KNOWLES pour un célèbre magazine. 

Pour moi dans ce petit article en terme de longueur, il y a un condensé de tout ce dont il faut parler en ce qui concerne les cheveux crépus naturels.

C'est donc pour moi un grand article, et une fierté qu'un journal régional de France métropolitaine daigne en parler.

 

 

 

Malheureusement cette fierté a pris un sacré coup en lisant les commentaires.

Comment un simple article parlant de cheveux (simple sois-disant) pour certains a pu déchaîner autant de commentaires très limites ???

C'est juste incroyable, et cela démontre à ceux qui en doutent encore, que le racisme existe encore, et à un niveau très important.

Je vous laisse le soin d'aller lire les commentaires sur la page Facebook de Sud-Ouest sous l'article en question.

Je vais juste revenir sur ma réaction, ou plutôt mes réactions, car à un moment donné, je considère que rester silencieux revient à cautionner ce type de comportement.

Je vais vous remettre ici ce que j'ai écrit sous les commentaires, vous irez lire par vous-mêmes les commentaires des autres, car je ne suis pas sure que cela soit permis de les reprendre sur mon blog.

 

Mon premier commentaire :

Bravo pour cet article Sud-Ouest. Et pour ceux qui ne comprennent pas son utilité, vous ne connaissez pas l'histoire comme il le faudrait. Les conséquences de l'esclavage et de la colonisation. Les souffrances et humiliations subies par les noirs, et les femmes noires en particulier. Les choses changent, évoluent, ENFIN !!!

 

 

Deuxième :

Mais justement c'est ce que l'article met en lumière. Quand pendant plus d'un siècle une population a subit ce que les noirs ont subi, ce traumatisme se transmet de génération en génération, et c'est tout un travail de surmonter tout cela. Les choses changent, doucement mais sûrement. Et quand vous parlez de passer à autre chose, pensez à ceux qui ont fait la guerre, vous leur demandez de passer à autre chose ??? Non sûrement pas. On doit apprendre du passé, guérir ses plaies pour avancer. Pensez-y

 

 

 

Troisième :

On n'est pas en train de faire un classement Monsieur. Sud-Ouest a fait un article pour parler d'une révolution capillaire pour un peuple qui a été dénigré (et le mot est gentil) sur tout ce qui le concerne. C'est assez étrange que cet article dérange autant. Quand je vois passer des articles sur d'autres communautés, qui ne concernent pas la mienne, et que l'article parle de quelque chose de positif pour ces personnes, moi je suis contente pour ces personnes. Je ne viens pas faire des classements ou classifications de malheurs. Encore une fois pensez-y

 

 

Quatrième :

Ok on y arrive comme souvent quand on parle de peuple noir.
Puisqu'il faut que j'y aille, je vais y aller pour de bon.
Certains blancs ont une condescendance extraordinaire en ce qui concerne les noirs. Ça commence à me saouler d'une force phénoménale.
 
Le peuple noir s'afflige à lui même massacres et compagnies, faut-il vous rappeler l'histoire de la France, monsieur ? ?? Ou bien vous n'êtes pas allé à l'école ? Le peuple noir est le seul à commettre des guerres ?
Les Européens pour ne citer qu'eux, ne se sont jamais battus entre eux ??? Jamais jamais ? ?? Il me semble bien que si.
De plus, avant que les occidentaux ne viennent soumettre les hommes noirs en esclavage, et coloniser tout un continent, les Hommes noirs qui peuplaient le continent Africain, vivaient dans des clans différents. Ils avaient leur histoire (contrairement à ce que monsieur Sarkozy a dit), leur délimitation de territoire. Que les occidentaux ont réduit à néant. Ce sont les conséquences de la colonisation que vous continuez à voir en Afrique. 
Quand vous réalisez des actions pour monter des peuples les uns contre les autres, en achetant certains, en fournissant des armes à d'autres, en affamant encore d'autres, vous pensez que les gens resteront tranquillement là, à se faire humilier ???
On se pose en victimes permanentes ?
Pourtant il existe bien d'autres peuples qui ont subis moins que ce que les noirs ont subi, et pourtant on en parle H24, et tous les autres compatissent, même les noirs oui oui. Je ne citerai pas les autres peuples, car je ne suis pas raciste et moi contrairement à d'autres je ne classe pas la souffrance. 
La façon dont vous réagissez à ce simple article en dit beaucoup sur vous d'ailleurs.
Car un article de ce genre, soit il ne vous intéresse pas et vous passez votre chemin. 
Soit il vous intéresse et dans ce cas vous commencez à donner votre avis.
Penser que c'est un simple article sur une coupe de cheveux vous réduit à un ignorant.
Quand j'essaie de vous éclairer, vous partez dans des classifications de malheurs, ce qui sigjifie que ce n'est pas un simple article pour vous, mais beaucoup plus.
Ceux qui ont fait la guerre ne sont pas passés à autre chose, vous êtes vraiment un hypocrite

 

 

 

Et cinquième :

Je poursuis ici, quand vous parlez de la France et l'Allemagne qui travaillent ensemble, vous sous-entendez quoi ?
Les noirs ne devraient pas parler de leurs souffrances sous prétexte que d'autres pays qui se sont fait la guerre travaillent ensemble. 

Parlons donc du continent Africain et du reste du monde.
Malgré l'esclavage et la colonisation, l'Afrique ne continue t-elle pas à se faire piller de toutes ces richesses jusqu'à aujourd'hui ? ??
Elle fait la guerre au reste du monde ???
Non je ne crois pas, alors votre commentaire sur la France et l'Allemagne n'a aucune place ici.
Passage difficile de l'histoire de l'Afrique, franchement Monsieur, je ne peux que vous conseiller une inscription à la bibliothèque, ou encore achetez un billet d'avion et commencez à voyager.
Votre esprit est fermé et ignorant comme beaucoup de personnes qui sont venues commenter cet article. 
C'est désespérant à la longue.

 

 

 

Je vais m'arrêter là car je pense avoir dit ce qu'il y avait à dire.

J'étais super surprise et ravie de trouver ce genre d'articles dans SUD-OUEST, et je vais essayer de conserver cette joie intacte.

Mais je pense que quand on tombe sur les commentaires qui ont suivis, il ne faut pas rester silencieux.

Il faut savoir répondre et remettre les choses dans leur contexte, savoir remettre les personnes à leur place.

Pour cela, il n'existe pas de solution facile, pour moi il s'agit de s'instruire et de connaître son histoire.

Si vous ne connaissez pas votre histoire, on peut faire passer votre frère pour votre bourreau, et au contraire faire passer votre bourreau pour votre sauveur.

Réveillez vous, instruisez vous, ouvrez des livres, ayez l'esprit critique, voyagez, découvrez les gens qui vivent autour de vous, ne soyez pas naïfs et candides.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :