Les Figures de l'Ombre/ Hidden Figures

par Lau Zed  -  29 Mai 2017, 19:11  -  #15- A Voir, #11-Identité Noire

Les Figures de l'Ombre/ Hidden Figures

Pour inaugurer cette quinzième catégorie (oui 15 je sais ça fait beaucoup) "A Voir", qui parlera de films, séries, ou expositions peut-être, je vous parle du film Les Figures de l'Ombre (Hidden Figures).

Il est sorti depuis un petit moment déjà, et je n'ai pas eu le temps de le voir à ce moment là. Puis j'ai vu que le cinéma de ma ville le passe encore, mais à 14H00, pas facile en semaine, et même le week-end, car j'ai l'habitude d'aller au ciné en soirée.

Mais cette semaine, je suis en congés, et c'était donc une bonne chose à faire en ce lundi pluvieux.

Alors, j'ai vu beaucoup de publicités pour ce film, et beaucoup de personnes sont allées le voir, pour moi c'était un projet, sauf que le temps est passé et j'ai zappé.

J'étais donc contente de pouvoir me faire une opinion aujourd'hui.

Je pense avoir raté quelques minutes du début du film.

Au moment où je suis rentrée dans la salle, les trois personnages principaux venaient de tomber en panne de voiture.

Mais je ne pense pas avoir manqué quelque chose de trop important.

Mon avis :

Je n'ai pas vu les plus de 2H00 du film passer, c'est plutôt bon signe, car quand je m'ennuie je regarde l'heure sur mon portable.

J'ai trouvé que chaque actrice a joué son rôle à merveille.

J'ai trouvé l'histoire un peu trop parfaite, entre guillemets, vu que l'époque était particulièrement difficile pour les noirs.

Quand je dis histoire parfaite, c'est que chaque personnage est arrivé à atteindre son objectif, avec des difficultés, mais y est arrivé quand même.

On est tellement peu habitués à voir des noirs, d'autant plus des femmes noires réussir, que le film m'a semblé un peu trop parfait.

Pourtant c'est une histoire réelle, peut-être un peu romancée, mais réelle quand même.

Ne vous trompez pas, je suis contente de la façon dont les choses se sont passées, mais je pense que le film, pour ne durer que 2H00, a peut-être gommé certaines réalités.

Je vous donne des exemples de ce que j'ai trouvé un peu trop parfait :

- les femmes se font contrôler par un policier, qui finalement va les escorter pour arriver plus vite au travail, (ça m'a fait penser à Intouchables avec Omar SY), vu l'époque c'est quand même incroyable.

- Mary JACKSON, jouée par Janelle MONAE, qui souhaite devenir ingénieur, suite à une réflexion d'un de ses collègues, passe au tribunal pour obtenir l'autorisation de suivre des cours dans une université réservée aux blancs, et y arrive du premier coup. Son mari accepte qu'elle travaille la journée, et prenne des cours du soir, il s'occupe des enfants et tout ça sans rechigner.

- Dorothy VAUGHAN, jouée par Octavia SPENCER, souhaite devenir responsable d'équipe, objectif qu'elle aura du mal à atteindre, mais, juste en voyant la machine IBM, elle apprend à l'utiliser en lisant un livre, enseigne ce qu'elle a appris à ses collègues, et au moment où elles risquent toutes de se retrouver au chômage, réussit à se faire embaucher pour faire marcher la machine IBM, elle ainsi que toutes ses collègues femmes noires. Elle finit à la fin du film par devenir responsable comme elle l'a toujours souhaité. Son mari s'occupe des enfants sans rechigner lui aussi.

- Katherine GOBLE, jouée par Taraji P HENSON, qui est le personnage principal, a une histoire qui parait plus compliquée, mais étant le personnage principal, j'imagine qu'on a plus creusé son histoire.

Elle est veuve, mère de trois enfants, avec un travail plus que prenant. Sa mère s'occupe de ses enfants sans rechigner, les enfants comprennent très bien le travail chronophage de leur maman, et de plus, elle retrouve un beau et compréhensif mari, quasi sans faire d'effort. Son chef lui fait confiance malgré l'attitude négative de ses collègues, ses calculs marchent à la perection, et on peut dire que le film tient sur ses épaules.

Voilà pour la partie trop parfaite.

Je suppose que l'histoire réelle a été romancée ou accélérée pour que le film ne dure que 2H00, et pour ne pas qu'on perde le fil rouge du film, à savoir la Nasa et comment ces femmes brillantes ont contribué à faire en sorte que la mission réussisse.

Ce qui fait que le film m'a touché, et que je l'ai trouvé juste WOAWWW :

- enfin un film qui place des noirs, des FEMMES NOIRES tout en haut en haut en haut, enfinnnn

- ces femmes n'ont rien laissé passer pour obtenir ce qu'elles voulaient, ambitieuses et fortes et surtout super intelligentes

- ce qui m'a le plus marqué dans le film, c'est la SOLIDARITE entre toutes ces femmes, les trois personnages principaux, mais pas que. Les femmes n'ont à aucun moment (du film en tout cas) envié l'une ou l'autre, ou essayé de se mettre des bâtons dans les roues. Dorothy a même tout fait pour mettre ses amies à des postes importants, et ses autres collègues n'ont pas été oubliées, elle les a formées pour qu'elles soient indispensables par la suite. A notre époque, je ne connais pas beaucoup de personnes qui feraient ça.

- les hommes dans ce film ne sont pas au devant de la scène, mais surtout ils aident du mieux qu'ils peuvent leurs femmes, pas de reproches ou d'ambitions mal placées.

- une communauté noire qui soutient tous ses membres, qu'est ce que ce serait bien de vivre ça en vrai de nos jours.

- la sublime histoire d'amour pour le personnage de Katherine.

Voilà mon avis pour ce film qui donne des ailes aux femmes (noires en particulier).

Qu'en avez-vous pensé ?